Dans nos rues, sur nos places, nous croisons parfois des jeunes garçons, plus rarement des filles, qui semblent errer. Originaires d’Afrique pour la plupart, beaucoup sont mineur.e.s étranger.e.s et isolé.e.s (mineur.e.s non accompagné.e.s). Où dorment ces jeunes ? Où sont leurs lieux de vie ? Qui s’assure de les protéger des dangers comme doivent l’être tou.te.s les enfants sur le territoire français ?

Des citoyens et citoyennes, alarmé.e.s, ont décidé de s’organiser pour les aider, en lien avec les services sociaux et les diverses associations qui se mobilisent pour la condition des enfants et des étranger.e.s en France. 

Ainsi est né Ados Sans Frontière. Rejoignez-nous !