Auteur : Ados sans frontière

Une assistance juridique aux mineur·e·s non accompagné·e·s proposée par Médecins Sans Frontière

Une fois n’est pas coutume, c’est une association de médecins et pas des moindres, qui apporte une aide juridique à une population vulnérable !
Le Village de la Justice a été interpellé par l’action mise en place par l’association Médecin sans Frontière pour venir en aide aux mineur·e·s non accompagné·e·s (MNA) sur le plan sanitaire et psychologique bien sûr, mais également sur le plan juridique.
L’entretien avec Ludivine Erragne (ancienne avocate, chargée du plaidoyer juridique de la Mission France pour le programme MNA) est également l’occasion pour MSF de porter un message d’alerte sur la situation de ces jeunes auprès des professionnel·le·s du droit et des institutions et de faire part de leur plaidoyer juridique en faveur de la reconnaissance d’une présomption de minorité.

Plus d’infos

Mineur·e·s isolé·e·s arrivant en France : tout savoir sur leur prise en charge institutionnelle

À quoi faut-il s’attendre lorsqu’on est un·e mineur·e étranger·ère isolé·e arrivant en France ? Comment entamer une procédure de prise en charge, être accompagné·e, logé·e ?
Environ 17 000 mineur·e·s isolé·e·s sont pris·es en charge par la France chaque année. InfoMigrants fait le point sur la procédure à suivre pour faire reconnaître sa minorité sur le sol français.

Découvrir la nouveauté ici

Mineurs isolés : tout savoir sur votre prise en charge à votre arrivée en France

(article de mars 2019, réactualisé en 2021)
À quoi faut-il s’attendre lorsqu’on est un·e mineur·e étranger·ère isolé·e arrivant en France ? Comment entamer une procédure de prise en charge, être accompagné·e, logé·e ?
Environ 17 000 mineur·e·s isolé·e·s sont pris·e·s en charge par la France chaque année. InfoMigrants fait le point sur la procédure à suivre pour faire reconnaître sa minorité sur le sol français.

Plus d’infos

Squat de la rue Pierre Semard à Nîmes : restons mobilisé·e·s après la décision d’expulsion !

Depuis septembre 2019, des familles avec enfants et d’ origines diverses  occupent, avec le soutien d’associations nimoises, des logements qui étaient vides et délaissés. Ces 11 familles étaient toutes sans solution de (re)logements, parfois à la rue littéralement. Les 2 batiments qu’elles occupent appartiennent à la société ICF, société de HLM liée à la SNCF. Ces bâtiments sont voués à la démolition pour un projet urbain à long terme.

La société ICF ayant saisi la justice, un jugement en date du 10 décembre 2021 prononce la décision irrévocable d’expulsion de ces 11 familles.

Nous avons besoin de tous et toutes les militant e s soucieux et soucieuses de ne pas laisser 11 familles être mises à la rue sans solution de relogement. Pendant que les militants associatifs envisagent diverses démarches -en dernier recours-, nous devons aussi envisager que l’expulsion se tienne concrètement d’un jour à l’autre. A ce titre, vous avez, Madame, Monsieur, un rôle à jouer en acceptant d’être averti.e.s par nos soins afin de venir assister à l’expulsion. L’impact de votre présence peut attirer l’attention de la presse et des forces de l’ordre et encourager les autorités préfectorales à trouver une solution rapide de relogement des 11 familles.

Si vous acceptez notre démarche, nous vous serions reconnaissants de nous donner un numéro de téléphone pour que nous vous avertissions de l’expulsion dès que nous en aurions connaissance.

Vous pouvez laisser ce numéro à  apti.nimes@gmail.com ou au tel du DAL : 07 68 28 16 51

Lire le communiqué du collectif de soutien : ici (PDF)