Catégorie : Actualités

La colère de Christine Taubira : « On humilie dans ce pays et on trouve ça normal ! »

Invitée de la matinale sur « France Inter », l’ancienne garde des Sceaux n’a pas mâché ses mots, concernant la politique sécuritaire de la France.
Ancienne ministre de la Justice (mai 2012-janvier 2016) sous François Hollande, Christiane Taubira reste une voix écoutée à gauche. Invitée ce jeudi de la matinale de France Inter, l’ex-députée s’est fait remarquer par une intervention musclée, au cours de laquelle elle a laissé éclater sa colère : « C’est un pays où on humilie! On a humilié un gamin, il y a quelques jours (…) On l’a empêché de manger parce que sa maman n’avait pas payé la cantine (…) C’est un pays où l’on humilie tranquillement… Il y a un an, on a humilié des adolescents en les mettant à genoux en public. On humilie dans ce pays et on trouve ça normal ! ».
Christiane Taubira faisait notamment référence à l’exclusion d’une cantine scolaire d’un enfant de sept ans, à Saint-Médard-de-Guizières (Gironde), en raison de factures impayées par ses parents. Selon plusieurs médias, l’enfant avait été raccompagné chez lui, jeudi dernier, à l’heure du déjeuner, par un policier municipal.

Plus d’infos

Appel à un contre-sommet Afrique-France à Montpellier les 7, 8 et 9 octobre prochains

Du 7 au 9 Octobre doit se tenir à Montpellier un Sommet Afrique-France, qui, sous l’affichage de la culture, de l’enseignement supérieur, de la jeunesse et du sport, annonce la « refondation des relations entre la France et l’Afrique ». Cependant, malgré les effets d’annonce du président Emmanuel Macron, l’esprit néo-colonial est toujours présent. Sur le continent africain, la France exerce toujours une domination monétaire, économique, diplomatique et culturelle, poursuit des interventions militaires, et soutient des régimes qui bafouent les droits humains et empêchent l’émancipation des peuples. Le soutien au coup d’État militaire au Tchad en avril 2021 est un triste exemple de cette politique. La Méditerranée est une frontière coloniale qui a déjà tué cette année plus de 1200 de nos sœurs et nos frères. Cette frontière poursuit celles et ceux qui parviennent à traverser, celles et ceux qui deviennent sans papiers en les privant de tout droit.

Plus d’infos : ici et (PDF)

Le navire “Ocean Viking” porte secours à 196 migrants en Méditerranée

L’Ocean Viking, le navire de secours en mer de SOS Méditerranée, a recueilli 196 migrants qui se trouvaient sur des “embarcations en détresse” au large de la Libye, a annoncé l’ONG européenne.
Samedi 31 juillet, l’Ocean Viking a d’abord secouru 57 personnes qui naviguait dans les eaux internationales au large de la Libye. Puis dans l’après-midi, l’équipage a effectué deux sauvetages supplémentaires dans cette même zone : vers midi, 54 personnes dont des femmes ont été mises en sécurité à partir d’une embarcation pneumatique. “Certains des rescapés souffraient de brûlures dues au carburant”, ajoute l’ONG.
Plus tard dans la journée, 64 autres personnes ont été secourues d’une embarcation en bois. Au moins deux femmes enceintes et 33 mineurs, dont 22 non accompagnés figurent parmi eux. Un quatrième sauvetage a eu ensuite lieu, après une alerte de l’avion Seabird de l’ONG Sea Watch. 21 personnes qui étaient dans une embarcation en bois, ont pu être sauvés.

Plus d’infos

Montgenèvre : la “caravane résistante” s’est jouée de la frontière

Ce samedi 24 juillet, le mouvement Passamontagna est parti de Clavière, en Italie, pour rejoindre l’entrée de la Clarée. Un gros dispositif de gendarmerie a été déployé à Montgenèvre. Aucun heurt n’a été signalé.
Après avoir franchi la frontière italienne ce samedi entre Clavieres et Montgenèvre, le mouvement Passamontagna avait réussi leur entreprise sous la surveillance d’un gros dispositif de gendarmerie. Une mobilisation de la gendarmerie mais aussi des CRS qui a été une nouvelle fois de rigueur dimanche lorsque ces militants majoritairement d’Italie ont décidé de rejoindre Briançon et le Refuge solidaire. Une manifestation qu’on craignait sous tension mais qui s’est conclu relativement dans le calme avec seulement quelques gaz lacrymogènes et certains jets de pierre. Une action militante fortement condamnée par le maire Arnaud Murgia qui regrette qu’on cible sa ville « à des fins d’en découdre avec les forces de l’ordre ou de dégrader ». Prochaine étape de cette « caravane résistante » à Gap ce mardi.

Forte hausse des décès de migrants rejoignant l’Europe par la mer

Selon l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), au moins 1.146 personnes sont mortes en mer au cours du premier semestre 2021.
Le nombre de migrants décédés en mer en tentant de rejoindre l’Europe a plus que doublé cette année, a indiqué mercredi 14 juillet l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), qui appelle les États à prendre des mesures urgentes.
Selon les statistiques publiées par l’OIM dans un nouveau rapport, au moins 1.146 personnes sont mortes en mer en tentant de rejoindre l’Europe au cours du premier semestre 2021. En 2020, 513 avaient péri au cours de la même période, et 674 en 2019. «Les organisations civiles de recherche et de sauvetage ont continué à se heurter à des obstacles importants, la majorité de leurs bateaux étant bloqués dans les ports européens en raison de saisies administratives et de procédures pénales et administratives en cours contre les membres d’équipage», constate le rapport.

Plus d’infos

Ados sans Frontière reçue à la Préfecture

Suite à notre demande d’audience à Madame la Préfète du Gard,  notre association Ados sans Frontière a été reçue le 24 juin dernier par M. LOISEAU, Secrétaire général de la Préfecture, et Mme ALARCON, chargée de l’accueil des migrants à la Préfecture.
Notre demande portait sur les retards d’attribution des titres de séjour et le renouvellement répété des récépissés de 3 mois.
Aux dires de la Préfecture, le retard actuel dans le traitement des dossiers de demandes de titres de séjour s’explique largement, outre le contexte de la crise sanitaire, par l’augmentation de ces demandes, combinée à une réduction des moyens alloués aux services préfectoraux. Ces retards devraient être résorbés d’ici décembre.
Concernant la délivrance des autorisations provisoires de séjour (6 mois, puis de 3 mois en 3 mois), Monsieur le Secrétaire général affirme qu’il applique strictement les directives nationales et que, contrairement à certaines rumeurs, les départements appliquent tous la même règle nationale.
De notre côté nous continuerons à nous mobiliser pour des délais raisonnables d’étude des documents des jeunes MNA, pour une évaluation de qualité, complète et sincère et contre l’usage des tests osseux pour déterminer l’âge des jeunes.
De nombreux autres sujets ont été abordés, échanges que nous pourrons partager à la demande.